Fabian Cancellara (Saxo Bank) s’est emparé du maillot jaune du Tour du France en remportant le prologue sur 15,5 km dans les rues de Monaco. Le Bernois a été en démonstration dans la longue descente menant sur le port, laissant son dauphin, l’Espagnol Alberto Contador, à 18’’. Le Britannique Bradley Wiggins a pris la 3e place à 19’’.

Au sommet de la montée de 7,5 km menant sur la corniche en surplomb de la Principauté, Cancellara comptait encore 5’’ de retard sur Contador et 1’’ sur l’Allemand Tony Martin. Mais le champion olympique du contre-la-montre a fait exploser les compteurs des motos dans la descente pour s’arroger la tunique de leader au terme du prologue pour la troisième fois de sa carrière sur la Grande Boucle. Il avait déjà triomphé en ouverture en 2004 à Liège (Be) et en 2007 à Londres.

La 2e place de Contador est une bonne opération pour l’Espagnol dans sa lutte interne avec Lance Armstrong et Andreas Klöden pour la place de leader dans la redoutable équipe Astana. Le vainqueur du Tour 2007 a précédé Klöden (4e) de 4’’ et Armstrong de 22’’. Grand battu du jour, l’Espagnol Carlos Sastre, lauréat du Tour 2008, a terminé 21e, à 1’04 de Cancellara. Andy Schleck a pour sa part concédé 1’.

Pour son grand retour sur le Tour, Armstrong a pris la 10e place à 40’’. Le septuple vainqueur du Tour a laissé transparaître de l’émotion mais aussi une pointe de déception. «Je suis heureux, même si on ne gagne pas, je suis heureux d’être ici», a-t-il dit. «J’étais un peu nerveux et sur le vélo, c’est allé un peu dans tous les sens. Je constate que je ne termine pas si loin de Levi Leipheimer (10 secondes), un vrai spécialiste, et ce n’est pas si mal», a-t-il poursuivi. Le Texan, très encouragé par le public, est toutefois apparu en difficulté dans les nombreuses relances de ce parcours technique et exigeant.

Des candidats au maillot jaune, le perdant du jour est le Russe Denis Menchov qui a été rejoint à l’approche de l’arrivée par Cancellara, pourtant parti 1 min 30 sec après lui. Si le Tchèque Roman Kreuziger a lâché 14 secondes à Contador (2 secondes de plus que l’Américain Levi Leipheimer), le Luxembourgeois Andy Schleck a déboursé 42 secondes et son frère aîné Frank 1 min 19 sec par rapport à l’Espagnol favori du Tour.

Cancellara, qui est âgé de 28 ans, s’est imposé pour la quatrième fois dans le Tour après ses succès dans les prologues de Liège (2004) et de Londres (2007) et l’étape de Compiègne (2007). Le champion olympique du contre-la-montre, impressionnant en juin dans le Tour de Suisse qu’il a remporté après un début de saison raté, a endossé son dixième maillot jaune.

Au chant des cigales et des grillons, ce dimanche, le Tour visite l’arrière-pays azuréen et varois pour sa deuxième étape, longue de 197 kilomètres entre Monaco et Brignoles. Si quatre montées figurent au programme, la première dès la sortie de la Principauté (la Turbie), le final laisse toutes leurs chances aux sprinteurs qui sont attendus au bout de la ligne droite finale de 320 mètres.

Entre-temps, la course passe par Nice, où est jugé sur la promenade des Anglais le premier des trois sprints intermédiaires (comptant uniquement pour le classement par points), et traverse les départements des Alpes-Maritimes et du Var sur les routes souvent empruntées en début de saison (Tour du Haut-Var).

Départ de Monaco à 12h45, arrivée à Brignoles vers 17h12 (prévision à 42 km/h de moyenne).

Le classement de la 1re étape:

1. Fabian Cancellara (SUI/SAX) les 15,5 km en 19:32.

2. Alberto Contador (ESP/AST) à 00:18.

3. Bradley Wiggins (GBR/GRM) 00:19.

4. Andreas Klöden (GER/AST) 00:22.

5. Cadel Evans (AUS/SIL) 00:23.

6. Levi Leipheimer (USA/AST) 00:30.

7. Roman Kreuziger (CZE/LIQ) 00:32.

8. Tony Martin (GER/THR) 00:33.

9. Vincenzo Nibali (ITA/LIQ) 00:37.

10. Lance Armstrong (USA/AST) 00:40.

11. Gustav Erik Larsson (SWE/SAX) 00:41.

12. Mikel Astarloza (ESP/EUS) 00:44.

13. David Zabriskie (USA/GRM) 00:47.

14. David Millar (GBR/GRM) 00:48.

15. Jérome Coppel (FRA/FDJ) 00:51.