Génération 92

Ces champions d’un autre monde

Quatre acteurs de l’épopée 2009 ont par la suite porté le maillot d’une autre sélection. Les portes de l’équipe de Suisse leur semblaient fermées, alors que s’ouvrait à eux la possibilité de se connecter avec leurs origines

Génération 92

Durant toute la semaine, «Le Temps» revient sur les 10 ans de la victoire de l’équipe nationale M17 à la Coupe du monde 2009 au Nigeria, le premier – et unique – titre mondial du football suisse

Que peuvent bien avoir en commun le deuxième gardien congolais de Servette, l’une des stars du ballon rond en Thaïlande et le latéral droit de l’équipe d’Albanie, au-delà de la passion du football bien sûr? D’abord, ils ont tous les trois été champions du monde des moins de 17 ans (M17) avec la Suisse en 2009. Et puis, arrivés à l’âge adulte, ils ont décidé de défendre les couleurs d’un autre pays.

Joël Kiassumbua a effectué de nombreux déplacements avec la République démocratique du Congo, pour deux titularisations (en 2015 contre le Gabon et en 2017 contre le Kenya). Charyl Chappuis a accumulé 20 sélections et cinq buts pour la Thaïlande entre 2014 et 2018. Frédéric Veseli compte déjà 23 apparitions avec l’Albanie, où il s’est imposé sur le flanc droit de la défense. On peut leur associer le défenseur central de Winterthour Sead Hajrovic, également champion du monde en 2009, qui a fait le choix de la Bosnie quatre ans plus tard (en même temps que son frère aîné Izet) mais qui n’a, lui, joué pour un autre pays qu’en équipe espoirs (huit sélections entre 2013 et 2014).