Comment diable dégotter un sésame pour assister à un ou plusieurs matches de l'Euro 2008? Soyons francs: pour ceux qui n'ont pas eu la chance de sortir vainqueurs du tirage au sort organisé le printemps dernier, ce sera dur. Dès lundi, une fois le tableau des matches connu, les seize fédérations recevront leur quota de billets (19% de la capacité du stade) et pourront l'écouler selon leurs propres canaux. L'Association suisse de football (ASF), qui disposera de quelque 8000 places pour chacune des trois rencontres de poule disputée à Bâle, recueillera les innombrables commandes entre le 9 et le 15 février 2008. Comme 2400 billets seront attribués à la «grande famille du football» (joueurs licenciés, arbitres, etc.) ainsi qu'aux sponsors, il n'en restera que 5600 pour le grand public. Les «fans fidèles», ceux qui peuvent prouver avoir assisté à huit matches de l'équipe nationale depuis le Mondial 2006, seront prioritaires. Pour les autres, on aura recours à un nouveau tirage au sort.

Sept matches pour 34 000 francs

Pour le quidam, les chances sont donc maigres. «Nous aurions la possibilité de remplir des stades de 100 000 personnes, mais on ne peut pas faire de miracle», regrette Peter Gilliéron, secrétaire général de l'ASF, avant de glisser un petit tacle. «A tous les gens qui sont déçus aujourd'hui de ne pas participer à la fête, je réponds que je l'étais chaque fois où la Suisse a joué, ces derniers temps, devant des gradins à moitié vides.»

La mise au point fait sens, mais elle ne consolera pas les passionnés qui se retrouveront sur le carreau. Les solutions ultimes consistent à gagner l'un des concours organisés par les partenaires associés à l'événement, à très bien connaître Michel Platini ou à s'adonner aux joies et aux dangers de l'éternel marché noir.

Mais quitte à payer une fortune, autant ne pas risquer de tomber sur un faux billet et bénéficier d'un service de haute qualité. C'est à ce stade de la compétition qu'intervient IMG, société chargée par l'UEFA de gérer la vente des «packages d'hospitalité». Réservées aux entreprises et aux bourses amples, diverses formules existent. Au menu, on trouve les «Stadium Series», soit trois matches organisés dans la même ville, pour des sommes échelonnées entre 4250 et 4930 francs. Le programme «Follow your team», qui donne accès aux trois rencontres de la première phase disputées par une même équipe, coûte 4930 francs. Concernant la Suisse, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Russie et la Croatie, les stocks sont déjà épuisés.

Parmi les options plus luxueuses encore, dans la bien nommée catégorie «Knock-out», il est possible d'acheter les deux demi-finales et la finale pour 27 200 francs. A condition de consentir à une «petite» rallonge, vous assisterez en plus aux quatre quarts de finale - 34 000 francs. Dès lundi, en fonction des affiches, certains matches seront disponibles hors package au prix de 2125 francs l'unité, pour deux personnes au minimum.

Quelle que soit l'option choisie, il faudra vite composer le 0848 28 2008: «Soyez prêt à effectuer votre commande dès lundi matin, parce qu'on s'attend à crouler sous les demandes», prévient l'opérateur. «Ça ne va pas durer très longtemps et nous fonctionnerons selon le principe du premier arrivé, premier servi.»