Rugby

La Chine s’intéresse au ballon ovale

Le géant de l’e-commerce Alibaba a signé un contrat avec World Rugby pour développer la discipline

On pensait la Chine obsédée par le ballon rond, voilà qu’elle lorgne aussi vers le ballon ovale. Dimanche, le géant de l’e-commerce Alibaba et World Rugby ont signé un partenariat qui vise à promouvoir la discipline dans le pays, avec en ligne de mire l’organisation d’une Coupe du monde. «Je pense qu’un jour, cela se fera», a déclaré le directeur exécutif de World Rugby, Brett Gosper, lors de la signature du partenariat à Hong Kong, en marge d’une étape du circuit mondial de rugby à VII.

Alibaba, par l’entremise de sa filiale Alisports, va effectuer un travail en profondeur pour développer le rugby chinois. Entraînements, initiations, diffusion de contenus: tout sera mis en oeuvre pour doper la popularité de la discipline dans un pays où tout semble à faire. La Chine n’a rejoint le giron de la fédération internationale qu’en 1997 et son équipe nationale figure au 69e rang du classement mondial. La Suisse, pourtant loin d’être une grande nation de rugby, est 35e.

Engagement massif, résultats rapides

«Avec de bons investissements, un bon ciblage, on peut faire grandir ce sport très rapidement et au bout de dix ans nous verrons une énorme amélioration», a ajouté Brett Gosper. Un engagement massif pour des résultats rapides, c’est le même processus que dans le football depuis quelques mois, avec des entreprises chinoises qui investissent dans des clubs étrangers de premier plan (Atlético Madrid, Manchester City), des clubs locaux qui embauchent de plus en plus de stars (Lavezzi, Gervinho, Jackson Martinez) et des centres de formation de plus en plus nombreux.

Lire aussi: Le Portugal craint l’occupation chinoise

Le développement des deux disciplines va de paire. Désormais partenaire de World Rugby, le groupe Alibaba détient 38% du club de football de Guangzhou Evergrande et sponsorise la FIFA, ainsi que les fédérations internationales de basketball et de boxe. L’ambition est globale: la Chine cherche à devenir un acteur important du sport mondial. Le président Xi Jinping souhaiterait notamment que son pays accueille la Coupe du monde de football.

Publicité