La faux de Christian Constantin a encore frappé. Mardi, le président du FC Sion a renvoyé Bernard Challandes dont le rendement est jugé insuffisant. Le facétieux Valaisan a-t-il fait le tour de tous les entraîneurs du marché? Il a choisi de confier les rênes de l’équipe au Français Laurent Roussey, qui avait déjà dirigé le FC Sion lors de la saison 2001/02, sous la présidence du Camerounais Gilbert Kadji.

A la tête de l’équipe depuis l’été dernier, Bernard Challandes était déjà sous pression au moment de la reprise. Le Neuchâtelois a perdu cinq de ses huit derniers matches à la tête du FC Sion. L’équipe pointe à la cinquième place de la Super League avec 30 points.

Après son passage au Tourbillon, Laurent Roussey (49 ans) était devenu l’assistant de Claude Puel à Lille. Il a ensuite entraîné St-Etienne en 2007/08 avant d’être remplacé en novembre 2008 par Alain Perrin.