Voilà des semaines qu’un consortium constitué autour du Fonds public d’investissement saoudien tente d’acquérir le club anglais de Newcastle United. C’est l’un des dossiers bouillants que la pandémie de Covid-19 n’a pas arrachés à l’actualité du milieu du ballon rond, alors que l’Euro 2020 était reporté d’une année et que tous les championnats s’arrêtaient.

Le propriétaire actuel, l’homme d’affaires britannique Mike Ashley, cherche à vendre depuis longtemps. Ce ne sont pas les supporters des «Magpies», qui n’ont jamais pu l’encadrer, qui vont le retenir, d’autant que les repreneurs s’appuient sur une fortune de 320 milliards de dollars qui a de quoi les laisser rêveurs.