A Wimbledon, la vedette de la première semaine n’est ni Roger Federer, ni la reine Elisabeth (qui n’est plus venue depuis 2010), ni même la pluie (qui a profité du Middle Sunday, seule journée sans compétition, pour faire une timide apparition) mais une gamine de 15 ans issue d’Atlanta et des qualifications, qui passe les tours en même temps que ses examens.