Toujours aux avant-postes, Cologna a tout perdu dans les quelque 200 derniers mètres. Dans l’ultime virage, le fondeur du Val Müstair tentait de faire l’extérieur au Suédois Johan Olsson. Sur le point de réussir son coup, le Grison tombait et voyait ses illusions de podium s’envoler.

Petter Northug a été plus chanceux dans ce sprint final. Comme l’an dernier aux Mondiaux de Liberec, le Norvégien s’est montré irrésistible dans les derniers mètres, coiffant l’Allemand Alex Teichmann sur la ligne.

Champion olympique en sprint par équipes, médaillé d’argent en relais et de bronze en sprint, Northug attendait cette première consécration individuelle pour couronner ses JO. Grand rival de Cologna depuis deux hivers, le Norvégien est seulement le troisième fondeur de l’histoire à cumuler les titres olympique et mondial dans l’épreuve reine.