Le covid sauve le Conseil fédéral d'un certain embarras. Après des semaines d'hésitation, le gouvernement annonce ce mercredi qu'il ne se rendra pas à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques à Pékin, la semaine prochaine.

Le collège explique sa décision par «la situation sanitaire incertaine en Suisse et des mesures de lutte contre la pandémie de coronavirus en Chine qui empêchent les rencontres bilatérales substantielles et les contacts avec les athlètes suisses».

Alors que plusieurs pays, dans le sillage des Etats-Unis, boycottent diplomatiquement les Jeux, le débat enfle depuis quelques semaines sur la pertinence de s'y rendre de la part du Conseil fédéral. Les partisans mettent en avant le fait que la Suisse demeure le pays hôte du CIO, les opposants signalent les violations des droits de l'homme à l'encontre notamment de la minorité ouïghour.

A ce propos: Le casse-tête diplomatique du Conseil fédéral pour représenter la Suisse aux JO de Pékin


Développement suit.


Retrouvez notre suivi des Jeux olympiques.