Les constructeurs automobiles impliqués dans la Formule 1 sont désormais prêts à discuter avec le groupe allemand de médias Kirch, qui vient de prendre le contrôle des droits commerciaux de ce sport, a annoncé DaimlerChrysler. «Les constructeurs et le groupe Kirch sont prêts à dialoguer», a indiqué une porte-parole du groupe DaimlerChrysler, qui fait office de porte-parole de l'Association des constructeurs (Mercedes, BMW, Ford, Fiat et Renault notamment).

Les constructeurs ont ainsi sensiblement revu leur position. Hubbert avait indiqué récemment qu'il ne discuterait pas avec Kirch et ne s'entretiendrait directement qu'avec le Britannique Bernie Ecclestone, qui dirige la SLEC, société qui gère les droits commerciaux de la Formule 1. La récente prise de contrôle de la SLEC par Kirch, allié à une société allemande de droits audiovisuels, EM.TV, a suscité de vives inquiétudes dans le monde de la Formule 1, où l'on redoute que les Grands Prix ne soient plus retransmis à terme que sur une chaîne payante du groupe Kirch.

LT/AFP