L’escalade a ses légendes, les Jeux olympiques vont peut-être en créer des nouvelles. La journée de qualification masculine, mardi à Tokyo a comme rebattu les cartes. Dans la nuit moite japonaise, les stars du milieu ont fini la journée chamboulées. Car apparemment, être le meilleur grimpeur du monde ne suffit pas à figurer en tête des qualifications. Adam Ondra, l’enfant prodige tchèque devenu grand et Alexander Megos le stakhanoviste allemand à la gueule d’ange, sont tous deux les seuls êtres humains à détenir un 9c (plus haute difficulté jamais escaladée) dans leur escarcelle.