Vingt-six centièmes ont manqué à Corinne Rey-Bellet pour remporter le Super-G d'Aspen, qu'elle a terminé à la cinquième place. L'Allemande Hilde Gerg s'est imposée devant la Croate Janica Kostelic et l'Italienne Isolde Kostner.

Gerg a remporté la quinzième victoire de sa carrière lors de la première épreuve de vitesse de la saison 2002-1903, qu'elle a annoncée comme étant la dernière de sa carrière. L'Allemande, en tête du classement du Super-G, s'est élancée avec le dossard numéro 30, selon les nouvelles règles de la Fédération internationale. «L'inversion n'a pas posé de problème car les conditions de course étaient parfaites. Par contre l'attente a été difficile. C'est d'autant plus fantastique de gagner», s'exclamait Hilde Gerg.

Corinne Rey-Bellet a signé son meilleur résultat en Super-G depuis sa victoire à Are, en mars 2001. Une belle satisfaction pour la Valaisanne. «Je suis vraiment contente, car j'étais un peu nerveuse. Il était difficile pour moi de prendre des risques. J'aurais pu en prendre plus», reconnaissait-elle.

Le bilan de Sylviane Berthod, treizième, se révèle plus mitigé. «La bataille était rude avec tous ces changements de direction et ces bosses. C'était difficile de ne pas faire d'erreur. Mon objectif était de terminer parmi les quinze, je l'ai atteint», expliquait la Valaisanne. Deux autres Suissesses ont terminé dans les points, Monika Dumermuth (22e) et Tamara Müller (26e), alors que Catherine Borghi a chuté, sans gravité.