L'équipe de Suisse masculine ne prendra pas part aux demi- finales du tournoi olympique. Les Helvètes, malgré une victoire 10-2 contre l'Italie hier, ont connu l'élimination à la suite du succès 6-3 des Canadiens contre les Etats-Unis.

La sortie prématurée des joueurs de Saint-Gall Bär constitue une surprise et une contre-performance de taille. Jamais, depuis l'entrée du curling dans le programme olympique, une formation masculine n'était rentrée bredouille en Suisse (or en 1998, bronze en 2002).

La mission était toutefois compliquée. Il fallait, tout d'abord, à Ralph Stöckli et ses équipiers une victoire contre l'Italie. Ensuite, une défaite du Canada face aux Etats-Unis était obligatoire pour arracher un barrage contre l'équipe à la feuille d'érable et la Norvège. Or la formation du skip Brad Gushue n'a pas flanché dans son dernier match.

La Finlande termine en tête du classement de ce round robin éliminatoire, devant le Canada, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis. La Suisse est juste derrière, en 5e position. En demi-finales, la Finlande affrontera les Etats-Unis, et le Canada la Grande-Bretagne.

Côté helvétique, au fond, peu importe que le scénario «hitchcockien» du barrage n'ait pas lieu. Car, contrairement à l'équipe féminine, les hommes ont perdu trop de confrontations avec des adversaires directs pour espérer s'en sortir in extremis.

On pense, notamment, aux défaites concédées face au Canada (5-7), aux Etats-Unis (3-7) et à la Grande-Bretagne (5-6). Sans parler du couac initial devant la Norvège (2-7), même pas qualifiée pour les demi-finales.

Dans de telles conditions, il devenait utopique d'espérer que le quatuor de Ralph Stöckli aille plus loin.