Alberto Contador s’est emparé du maillot jaune du Tour de France en s’imposant en solitaire à Verbier, au terme de la 15e étape (209 km). L’Espagnol de l’équipe Astana a distancé tous les autres favoris en attaquant à 6 km du sommet, notamment son coéquipier Lance Armstrong, relégué à plus d’une minute et trente secondes.

Andy Schleck a pris la deuxième place de l’étape à 43’’ du vainqueur, devant l’étonnant italien Vincenzo Nibali. La course s’est résumée à une course de côte dans la montée vers Verbier, pour la deuxième arrivée en altitude et la première journée dans les Alpes de ce Tour 2009.

Le peloton est arrivé à pleine vitesse au pied de cette ascension, entamée tambour battant sous la conduite des Saxo Bank d’Andy Schleck. Le maillot jaune Rinaldo Nocentini a vite sauté du groupe des favoris, tout comme George Hincapie son dauphin.

Cette étape helvétique a permis à Fabian Cancellara de montrer son maillot de Champion de Suisse. Le coureur de la Saxo Bank a passé la majeure partie de la journée parmi un groupe d’échappés et servi de point d’appuis pour l’équipe de Bjarne Riis.

Les échappés du jour ont aussi été rapidement repris, les uns après les autres, et Alberto Contador a placé une accélération que personne n’a pu suivre, surtout pas Lance Armstrong, distancé progressivement par tous les autres favoris

A 26 ans, Contador a enlevé sa deuxième victoire d’étape dans le Tour après celle du Plateau de Beille en 2007, l’année de son succès final. L’an dernier, le Madrilène n’a pu disputer le Tour mais il a gagné les deux autres grands tours, le Giro et la Vuelta.

Au classement général provisoire, Contador précède Armstrong de 1 min 37 sec et Wiggins de 1 min 46 sec, à une semaine de l’arrivée à Paris.

Le précédent porteur du maillot jaune, l’Italien Rinaldo Nocentini, compte désormais 2 min 30 sec de retard sur le favori du Tour.

Armstrong reconnaît sa faiblesse

L’Américain Lance Armstrong, venu sur le Tour 2009 avec l’espoir affiché de l’emporter, a reconnu dimanche à Verbier que son équipier Alberto Contador était le plus fort. Le septuple vainqueur du Tour a admis qu’il serait désormais l’équipier de Contador pour la suite de l’épreuve. »Dans la configuration de la course maintenant, non, je ne vais pas attaquer Alberto», a dit Armstrong, interrogé sur France Télévision après l’étape où il a perdu 1’35» sur Contador. »Quand un coureur vous met la pression comme ça, et démontre qu’il est le meilleur, on ne peut pas le nier. L’attaquer serait malhonnête et contraire aux règles du cyclisme», a-t-il ajouté. »Je suis heureux d’être deuxième ce soir et d’être son coéquipier à son service», a dit l’Américain.