Une réunion s’est tenue jeudi à Genève entre la Société nautique de Genève (SNG), représentée par Alinghi et le Golden Gate Yacht Club (GGYC), représenté par Oracle. Le Defender suisse a officiellement accepté de régater contre le Challenger of record en 2010 sur des bateaux de 90 pieds par 90 pieds, comme le stipule le challenge soumis par l’équipe de Larry Ellison dès le début de ce conflit sans fin. Brad Butterworth, le skipper d’Alinghi, présent à cette réunion, a précisé que le Defender était prêt à tout négocier avec les Américains, sauf le choix du bateau. «Nous avons construit un multicoque de 90 pieds. Ce n’était pas notre choix. Nous avons été contraints de le faire. Oracle en a construit un également. Nous n’allons pas mettre à la casse ces deux voiliers qui représentent des millions de francs. Nous n’avons jamais été aussi proches d’un retour de la Coupe de l’America sur l’eau et je m’en réjouis. Selon les termes du Deed of gift (document fondateur de la Coupe de l’America), la régate devrait avoir lieu en mai 2010. Cela dit, nous encourageons Oracle à ouvrir la compétition à d’autres Challengers. Nous sommes prêts à leur donner plus de temps pour cela. Nous sommes également prêts à discuter du format de la compétition qui sera un match en multicoques selon les termes du Deed of gift, comme l’a voulu Oracle même si maintenant, ils essaient de faire croire que c’est notre choix.»

De son côté, Oracle a fait savoir, par la voix d’un communiqué de presse, que «la SNG avait rejeté la proposition du GGYC pour une Coupe de l’America traditionnelle en monocoques et insiste sur la notion de «Deed of gift match» en multicoques. La SNG a par ailleurs affirmé que le match devrait avoir lieu en mai 2010, ce qui est contraire à la décision de la cour de New York qui stipule qu’il doit avoir lieu en février 2010.» Le «Deed of gift», document qui fera office de règlement pour la 33e Coupe de l’America en l’absence d’un protocole, stipule que le choix du lieu appartient au Defender et que le match doit avoir lieu entre mai et octobre dans l’hémisphère nord et entre novembre et avril dans l’hémisphère sud. «Il n’y aucune raison que nous choisissions l’hémisphère sud alors que nous représentons deux clubs de l’hémisphère nord», a insisté Bard Butterworth.

Les deux parties qui insistent l’une et l’autre pour voir la Coupe de l’America revenir sur l’eau le plus vite possible, ont fait part de leur intention de se réunir à nouveau prochainement pour clarifier les termes de la prochaine Coupe de l’America qui, c’est désormais clair, se fera sous la forme d’un «Deed of gift match» en multicoques. Où, quand et comment? C’est ce qui reste à déterminer.