Le Valaisan Daniel Albrecht et les entraîneurs de l’équipe de Suisse ont décidé qu’il valait mieux qu’il renonce à la descente de Lake Louise prévue samedi. Le champion du monde 2007 de combiné avait affirmé se sentir prêt au terme de l’entraînement de vendredi. Albrecht pourrait effectuer son «come-back» la semaine prochaine à l’occasion du géant de Beaver Creek, 22 mois après son terrible accident de Kitzbühel. Le skieur de Fiesch avait pourtant semblé euphorique après l’ultime essai chronométré de Lake Louise, où il avait concédé moins de cinq secondes aux meilleurs.

Martin Rufener et Sepp Brunner se sont cependant montrés bien moins optimistes à l’heure de l’analyse. «Albrecht s’est montré à son avantage lors des deux entraînements, obtenant des résultats dont je ne le croyais pas capable», soulignait Brunner. «Mais il n’a pu que constater qu’il lui serait bien difficile de figurer dans le top 30. Un retour n’a pas encore de sens.»

Albrecht a quitté le Canada dès samedi pour rejoindre le Colorado. Il disputera deux géants à Aspen dans le cadre du Circuit Nor-Am, en début de semaine, en tant qu’ouvreur. «Cela constituera à coup sûr un bon test, lâchait Sepp Brunner. Nous verrons ensuite s’il est envisageable de l’aligner dimanche prochain lors du géant de Beaver Creek.»

Sepp Brunner demeure convaincu que Daniel Albrecht a le potentiel pour faire à nouveau partie des cadors de la Coupe du monde. Mais selon lui, cela sera vraisemblablement le cas la saison prochaine seulement. «Actuellement, il doit avant tout chercher à retrouver un niveau lui permettant de figurer dans le top 30 en géant», concluait- il. C’est seulement lorsqu’il aura atteint ce premier objectif que le Haut-Valaisan pourra songer à la descente.