Football

En Coupe de Suisse, le FC Bâle met fin au miracle valaisan

Battu 3-0 au Stade de Genève, le FC Sion a échoué dans sa conquête d’une quatorzième victoire en quatorze finales de Coupe. Un mythe s’éteint

Toutes les séries sont faites pour se terminer. La douloureuse évidence s’est imposée au FC Sion ce jeudi au Stade de Genève. Vainqueur des treize finales de Coupe de Suisse qu’il avait disputées jusque-là, le club valaisan a été vaincu par le FC Bâle sur le score sans appel de 3-0. Le résultat a attendu le début de la seconde période pour commencer à se dessiner. Un but de Matias Delgado dès le retour des vestiaires réveillait un match qui, lors de ses 45 minutes initiales, avait eu beaucoup de peine à décoller.

Lire aussi: Dans une Genève nerveuse, premières tensions entre supporteurs de Sion et Bâle

Les joueurs valaisans incapables de réagir

Cette ouverture du score aurait pu piquer les joueurs valaisans au vif, mais ils ont été incapables de réagir. Le constat est terrible: le gardien bâlois Tomas Vaclik n’a eu aucune parade sérieuse à réaliser durant la partie. Les plus sérieuses occasions de but sédunoises sont à mettre à l’actif du défenseur central Reto Ziegler, mais les deux coups francs bien bottés par le capitaine sont passés peu à côté du cadre.

Une légende qui prend fin

En revanche, le FC Bâle a parfaitement exploité ses maigres opportunités. A l’heure de jeu, le latéral gauche Adama Traoré inscrivait le deuxième but d’un tacle assez heureux. A la 88e minute, le latéral droit Michael Lang terminait le travail d’une belle volée. Quelques instants plus tard, le coup de sifflet final consacrait la suprématie du FC Bâle, d’ores et déjà assuré du titre en Super League.

Surtout, il mettait fin à la légende que le FC Sion écrivait depuis sa première finale de Coupe de Suisse, en 1965. Jeudi après-midi, un des plus importants mythes du sport suisse s’est éteint sur la pelouse du Stade de Genève.

Publicité