D’un côté, les footballeurs professionnels qui n’ont pour ainsi dire pas cessé de taper dans le ballon depuis l’été dernier. De l’autre, les amateurs dont les championnats ont été interrompus à l’automne et les entraînements interdits cinq mois. Entre les deux, la Coupe de Suisse, pont fragile au-dessus d’un fossé que la crise sanitaire a profondément creusé.

La construction a pourtant tenu: ce mercredi à 18 heures, les Vaudois de Vevey United (1re ligue, quatrième division) et les Valaisans du FC Monthey (2e ligue inter, cinquième division) reçoivent respectivement Servette et Lugano, deuxième et troisième du classement de Super League, dans le cadre des huitièmes de finale de la compétition.