La saison de cyclisme sur route a pris fin dimanche sur deux victoires au parfum de revanche. Celle du Slovène Primoz Roglic, vainqueur de la Vuelta après avoir vu le Tour de France lui échapper. Et celle de la discipline dans son ensemble, qui a réussi après cinq mois d’interruption forcée à revivre malgré le virus.