La saison de cyclisme sur route a pris fin dimanche sur deux victoires au parfum de revanche. Celle du Slovène Primoz Roglic, vainqueur de la Vuelta après avoir vu le Tour de France lui échapper. Et celle de la discipline dans son ensemble, qui a réussi après cinq mois d’interruption forcée à revivre malgré le virus.

Alors que chaque journée amène son nouveau lot de sportifs professionnels positifs au Covid-19 et de formations entières placées en quarantaine, le cyclisme a résisté de manière assez impressionnante. Sur les 13 850 tests PCR effectués au sein des équipes entre août et novembre, il n’y en a eu que 54 positifs, dont la moitié seulement parmi les coureurs. Le professeur Xavier Bigard, directeur médical de l’Union cycliste internationale (UCI), détaille le concept qui a été appliqué.