Le succès populaire est indéniable. A moins de vingt-quatre heures des premiers départs, 10 880 participants étaient inscrits à la 18e édition des 20 kilomètres de Lausanne. Le record de l'an dernier avec 10 006 inscrits est déjà largement battu. Et le nombre pourrait être revu à la hausse avec les dernières inscriptions ce samedi (au plus tard 1 h 30 avant le départ de chaque course). «Si le temps se lève, on peut compter sur 800-1000 inscriptions le jour de la course», précise-t-on au service de presse. La progression se retrouve dans toutes les catégories: 10 km, 20 km, «course pour le plaisir» et juniors. Dans cette dernière catégorie, on trouve la plus forte hausse avec mille enfants de plus que l'an dernier. De fait l'épreuve vaudoise est, en participation, la troisième course pédestre de Suisse, derrière l'Escalade à Genève et le Grand Prix de Berne, mais devant Morat-Fribourg.

Comme de coutume, le départ sera donné au Stade de Vidy. Pour les juniors (4 km), les participants aux 10 km, ainsi que les adultes et enfants réunis dans la «course pour le plaisir» (4 km), le parcours restera au bord du lac et évitera les rues en pente de Lausanne. Dans la course élite (20 km), après avoir longé les bords du lac, les coureurs rejoindront la Cathédrale, point culminant de la course, entameront une boucle dans le quartier de la Cité, avant de redescendre vers le Léman et de terminer au stade Pierre-de-Coubertin, lieu d'arrivée de toutes les catégories.

Si l'élite clôture le programme (17 h 45) – Fabiola Rueda Oppliger et Dagne Debela, vainqueurs l'an dernier, défendront leur titre –, les juniors s'élanceront dès 11 heures et durant tout l'après-midi. Au-delà de l'aspect sportif, les 20 kilomètres de Lausanne sont une grande fête populaire. De nombreuses animations sont réparties le long du parcours, avec notamment vingt points musicaux dans la Vieille Ville, des guggenmusiks présentes à l'occasion du Carnaval de Lausanne (ex-Fête du soleil) ou encore des podiums à l'arrivée.