Martin Müller est professeur en géographie humaine à l’Université de Lausanne et membre du Centre interdisciplinaire de recherche sur le sport (CIRS). Ses recherches portent sur l’événementiel et sa relation aux villes, notamment dans les cas des grands événements sportifs et culturels.

Votre agenda est-il aussi rempli que le mien cet été? Je rêve des temps où cette saison rimait avec dolce farniente. Où les heures s’étiraient comme du caramel au beurre salé à la chaleur estivale. Plus jamais. Le temps est passé où les jours se confondaient et l’on constatait – d’abord avec irritation, et puis avec plaisir – que l’on ne savait plus si l’on était mercredi où jeudi. Désormais, c’est devenu une erreur fatale. Vous risquez de manquer la tête d’affiche de votre festival musical ou le coup d’envoi de votre compétition sportive préférée si vous vous trompez du jour. Athletissima à peine passé, Gstaad accueille une étape du Grand Chelem de beach-volley puis un tournoi de tennis masculin, tandis qu’un autre, féminin celui-ci, vient de débuter à Lausanne. Face au foisonnement d’événements estivaux de tous les types, il faut bien maîtriser son calendrier.