Football

Le Croate Luka Modric remporte le Ballon d'or

Le joueur croate met fin au règne de Cristiano Ronaldo et Messi, vainqueurs des dix derniers trophées (cinq chacun). Ada Hegerberg a, elle, remporté le premier Ballon d'Or féminin

Le Ballon d'Or 2018 a été attribué lundi au Croate Luka Modric, qui met fin au règne de Cristiano Ronaldo et de Lionel Messi, vainqueurs des dix derniers trophées récompensant le meilleur joueur de l'année, décerné par un panel de journalistes.

Vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid et finaliste du Mondial avec la Croatie, Luka Modric a devancé Cristiano Ronaldo et Antoine Griezmann, seul représentant de la France, championne du monde, sur le podium. La quatrième place est revenue à un autre Français, le prodige Kylian Mbappé, 19 ans. Ce dernier a décroché le titre de meilleur joueur de moins de 21 ans (Trophée Raymond-Kopa).

Modric, 33 ans, avait déjà été élu meilleur joueur du Mondial en Russie, et a également remporté les titres de meilleur joueur de la saison écoulée décernés par l'UEFA puis par la Fifa.

Premier Ballon d'Or féminin pour Ada Hegerberg

Une première «historique» : la Norvégienne Ada Hegerberg, 23 ans, qui joue attaquante à Lyon, a remporté le premier Ballon d'Or féminin, décerné lors d'une soirée de gala à Paris lundi. Celle qui a notamment remporté trois Ligues des champions avec Lyon, avait déjà été élue joueuse de la saison écoulée en 2016 par l'UEFA. Elle a été élue par vote des journalistes, comme le Ballon d'Or masculin.

«C'est historique, c'est incroyable», a-t-elle déclaré «très émue» après la cérémonie. «Je voulais dire merci à mes coéquipières, à mon entraîneur et à notre président Jean-Michel Aulas, qui fait beaucoup pour le football féminin. C'est une grande étape pour le football féminin, c'est très important pour nous les femmes», s'est-elle réjouie. «Jeunes filles, s'il vous plait, croyez en vous», a-t-elle lancé aux jeunes footballeuses.

Ada Hegerberg, c'est aussi un gros caractère. En août 2017, elle s'était mise en retrait de la sélection norvégienne. «Si l'équipe nationale veut atteindre les objectifs et les résultats que l'encadrement a fixés, ça nécessite selon moi des améliorations dans plusieurs domaines, à la fois dans la planification, dans l'exécution et dans le suivi», avait-elle lâché.

Finaliste de l'Euro en 2013, la Norvège venait de se faire piteusement sortir dès le premier tour de l'Euro-2017 aux Pays-Bas, après trois défaites et aucun but au compteur. Le Ballon d'Or féminin est une nouveauté, même si un prix de la meilleure joueuse existait déjà quand les prix Fifa et Ballon d'Or étaient fusionnés, de 2010 à 2016.


La polémique de la soirée

La seule fausse note de la soirée est venue du DJ français Martin Solveig, qui a participé à l'animation de la cérémonie du Ballon d'Or 2018, quand il a demandé à la Norvégienne, si elle savait danser le «twerk», une danse sensuelle aux déhanchés très explicites.

Cette courte séquence a créé la polémique sur les réseaux sociaux, où des internautes se sont indignés du «sexime» et du «total manque de respect» du DJ français envers la joueuse norvégienne. Une fois la cérémonie terminée, Martin Solveig a rapidement réagi dans une vidéo d'excuses publiée sur Twitter: «C'est une blague, peut-être une mauvaise blague et je voulais m'excuser envers ceux que j'aurais pu offenser. Désolé.»

Publicité