Le docteur Stephan Schindele, spécialiste en chirurgie de la main, s’est montré très satisfait à l’issue de l’opération, précise Swiss-Ski dans un communiqué. Didier Cuche, qui s’est blessé vendredi à 12 jours du premier entraînement de la descente des JO de Vancouver, pourra reprendre l’entraînement avec une attelle spéciale.

Swiss-Ski indique par ailleurs que le champion du monde en titre de super-G a passé une IRM du genou gauche qui a révélé une distension du ligament extérieur, un léger épanchement de l’articulation du genou ainsi qu’un épanchement sanguin de l’os du genou gauche. «Ces blessures ne sont toutefois pas graves et ne devraient pas empêcher Didier Cuche de s’aligner aux JO, souligne encore la fédération suisse.

Cuche a percuté l’avant-dernière porte du mur d’arrivée de la piste Podkoren lors de la seconde manche du géant de vendredi. «J’ai lâché trop vite les appuis et j’étais en retard. C’était assez violent», a expliqué le skieur des Bugnenets, qui espère remporter enfin un titre olympique à Vancouver, douze ans après avoir décroché l’argent du super-G à Nagano. Le troisième du général de la Coupe du monde se rendra cependant à Whistler avec un handicap certain.