Football

Au Danemark, l’équipe de Suisse se retrouve le dos au mur

Vaincue 1-0 à Copenhague, la Nati devra battre la République d’Irlande mardi à Genève, puis la Géorgie et Gibraltar, si elle entend se qualifier directement pour l’Euro 2020. La situation n’est pas désespérée, mais avec un peu plus de réussites, elle aurait pu être meilleure

L’équipe de Suisse de football disputera mardi à Genève (20h45) une partie à quitte ou double contre la République d’Irlande, dans le groupe D des éliminatoires pour l’Euro 2020. Une défaite et les hommes de Vladimir Petkovic devront, de manière presque certaine, faire une croix sur les deux places directement qualificatives pour le tournoi. Mais avec une victoire, suivie de deux succès contre les peu redoutables équipes de Géorgie et de Gibraltar, le ticket sera en poche. Ils ont toujours leur destin entre les mains, mais ils sont désormais dos au mur.

Le capitaine Stephan Lichtsteiner, de retour dans le onze de base, et ses coéquipiers auraient pu se ménager une marge de manœuvre supplémentaire en ramenant quelque chose de Copenhague. Mais ils sont repartis les mains vides, après avoir concédé une défaite frustrante (1-0).

Occasions ratées

Pour qu’il en aille autrement, il aurait pour cela fallu concrétiser l’une des occasions nettes qu’ils se sont créées. Mais à plusieurs reprises, l’excellent gardien Kasper Schmeichel a contrarié leurs velléités offensives. A la 14e minute de jeu, Granit Xhaka enroulait bien son tir du pied gauche mais la main du fils de Peter était suffisamment ferme pour dévier la balle sur la barre transversale. Le portier de Leicester City était encore à la parade, en fin de première mi-temps, sur une belle reprise de volée à l’aveugle d’Admir Mehmedi. A la 51e minute de jeu encore, il évitait le pire sur une belle frappe de Ricardo Rodriguez.

Lors du match aller à Bâle, l’équipe de Suisse menait 3-0 avant de voir les Danois remonter au score dans les quatorze dernières minutes de la partie. Cette fois-ci encore, ils ont concédé le but décisif en toute fin de match. Yussuf Poulsen a inscrit la seule réussite de la rencontre à six minutes de la fin du temps réglementaire, alors que les Suisses avaient mis un peu trop de temps à se replier. La Nati a encaissé 10 de ses 13 derniers buts dans les dix dernières minutes de jeu de leurs rencontres. Cela commence à faire beaucoup pour que cela ne soit que pure coïncidence.

Lire aussi: Les satanées fins de match de la Nati

Alors les hommes de Vladimir Petkovic devront faire sauter le verrou irlandais mardi à Genève. Puis il s’agira de vaincre la Géorgie (qui reste tout de même sur des nuls contre le Danemark et la République d’Irlande) et enfin la très faible sélection de Gibraltar. Alors, ils n’auront pas à regretter les errements d’une campagne de qualification contrastée. Sinon, ils auront encore une chance de participer à l’Euro 2020 via les barrages de la Ligue des nations. Mais au regard des standards récents qu’ils ont définis, ce serait déjà une petite déception – et surtout une mise en danger.

Publicité