Vingt-deux ans après la médaille de bronze glanée par Andy Grünenfelder sur 50 km à Calgary, Dario Cologna obtient une consécration attendue. Le fondeur du Val Münstair, vainqueur du général de la Coupe du monde 2008/2009, avait manqué le coche lors des Mondiaux de Liberec l’an passé (4e en sprint, 6e du 15 km en style classique). Il a rectifié le tir dès la première épreuve à Vancouver, déclassant même la concurrence.

Dario Cologna a réalisé une course parfaite sur le plan tactique. Auteur d’un départ prudent, il augmentait la cadence et s’imposait finalement 24’’6 d’avance sur son dauphin, Pietro Piller-Cottrer, et 35’’7 d’avance sur le troisième Lukas Bauer (Tch). Les trois autres Suisses en lice ont également livré une belle prestation: Toni Livers s’est classé 12e, Remo Fischer 15e et Curdin Perl 17e. Le favori Petter Northug a vécu quant à lui un jour sans. Le Norvégien (41e) concédait plus de deux minutes au héros du jour.

En s’imposant quelques heures après Didier Défago en descente, Dario Cologna a permis à la Suisse de faire aussi bien que le 22 février 2006. La délégation helvétique avait alors également pu fêter deux médailles d’or le même jour, lors des JO de Turin, grâce à Philipp Schoch (géant parallèle de snowboard) et Evelyn Leu (saut en ski acrobatique). La Suisse avait même glané trois breloques ce jour-là, Simon Schoch ayant été battu par son frère en finale.