A quinze jours du début du championnat, huit «petits clubs» de série A se rebiffent et demandent le report de la première journée pour bénéficier de la manne des droits télévisés, mettant à rude épreuve les nerfs des tifosi également menacés d'une privation de retransmissions en clair. Atalanta Bergame, Brescia, Chievo Vérone, Côme, Empoli, Modène, Piacenza, Pérouse, et trois de série B, Venise, Vicenza et Hellas Vérone, ont officiellement sollicité le report de la première journée prévue le week-end du 1er septembre. Tous ces clubs n'ont pas signé le contrat pour la retransmission de leurs rencontres par les télévisions à péage (Stream, Tele +), et la RAI n'a pas fait connaître ses intentions pour la diffusion en clair des images en différé.

Les présidents de ces clubs demandent 10 millions d'euros chacun pour signer le fameux contrat, alors que les responsables des chaînes à péage en offrent moins de la moitié, 4 millions (Stream) et 4,5 millions (Tele +). Ce dossier épineux sera évoqué lors de l'assemblée de la Ligue, ce mardi à Milan.

LT