Tennis

Débuts polémiques pour la nouvelle Coupe Davis

A Madrid, le nouveau format «Coupe du monde» peine à attirer le public sur les courts annexes. Les critiques pleuvent, les organisateurs ripostent

La première édition de la nouvelle Coupe Davis a débuté lundi à la Caja Magica de Madrid par une cérémonie d’ouverture devant des sièges vides, qu’un jeu de lumières camouflait en habillant les tribunes aux couleurs des drapeaux des 18 pays participants. Les organisateurs ont eu plus de peine à masquer les tweets déçus ou critiques de plusieurs observateurs. Ancien joueur devenu journaliste, le Belge Filip Dewulf a ironisé devant la faible affluence du match Belgique-Colombie, lundi, dans la plus petite des trois salles où se disputent les rencontres. «Pas la grande foule… 15 personnes assises de ce côté-là des tribunes.» Ce qui lui valut une réponse acerbe de Gerard Piqué, footballeur du FC Barcelone et promoteur de l’événement.

Mardi, sa société, Kosmos, a publié un communiqué annonçant une affluence de 12 114 spectateurs le premier jour, plus 8316 le dimanche pour la journée d’entraînement ouverte au public. Cette deuxième journée a été marquée par la chaude ambiance créée par les spectateurs argentins alors que la France évoluait devant 400 spectateurs à peine. «J’ai l’impression que beaucoup veulent critiquer l’événement avant qu’il ait lieu. Laissons-le se dérouler avant de porter un jugement», a plaidé Andy Murray.

Publicité