Didier Défago, toujours convalescent, ne sera de retour aux affaires qu’en début de saison prochaine. Présent à Garmisch-Partenkirchen, notamment pour présenter son nouveau partenaire, le champion olympique de descente se dit frustré d’être cantonné à un rôle de spectateur. Néanmoins fin observateur, il livre ses impressions avant l’épreuve reine de samedi, la descente des Mondiaux de Garmisch.

Quatrième jeudi, Didier Cuche a signé le deuxième chrono du second entraînement, remporté par le Français Adrien Théaux. Didier Défago est convaincu que sur cette piste difficile et glacée, le Neuchâtelois a une belle carte à jouer.