«J'aimerais une équipe suisse d'athlétisme composée de douze à quinze membres à Sydney», confiait le chef technique de la Fédération suisse d'athlétisme, Peter Schläpfer, lors des championnats suisses de fin juillet. Le voilà servi! Après le meeting de La Chaux-de-Fonds, dernière possibilité théorique pour les athlètes suisses de se qualifier pour les Jeux, ils sont désormais treize partants à coup sûr pour l'Australie: André Bucher (800 m), Christian Belz (3000 m steeple), Philipp Huber (décathlon), Viktor Röthlin et Daria Nauer (marathon), Mireille Donders (200 m), Paolo della Santa et Raphaël Monachon (110 m haies), Anita Weyermann (1500 m), Marcel Schelbert (400 m haies), Alain Rohr, Laurent Clerc et Mathias Rusterholz (4 x 400 m).

Dimanche, à La Chaux-de-Fonds, le Bernois Rohr a définitivement ouvert les portes de la sélection au relais 4 x 400 m. Alors que le cumul des temps plaçait le relais à 1 centième de la limite moyenne requise (46''20) après le meeting de Zurich, Rohr a réussi la meilleure performance suisse de l'année et battu une nouvelle fois son record personnel en 45''77. Dans son sillage, Mathias Rusterholz, lontemps blessé, a réussi son meilleur tour de piste de la saison, en 46''33. Du coup, même sans tenir compte des 46''32 réalisés par André Bucher aux championnats suisses, le relais aurait obtenu son billet pour Sydney grâce aux temps de Rohr, Rusterholz, Laurent Clerc (46''00) et Marcel Schelbert (46''49)

La délégation suisse à Sydney pourrait compter un quatorzième homme si l'Association olympique suisse (AOS) accepte le Fribourgeois Nicolas Baeriswyl comme remplaçant du relais, ainsi que le lui proposera la Fédération suisse d'athlétisme (FSA). Elle ne comptera en tout cas pas un deuxième décathlonien, puisque le Zurichois Rolf Schläfli, qui jouait samedi sa dernière carte lors des championnats suisses des disciplines multiples à Hochdorf, s'est blessé dès l'échauffement.

Reste quelques inconnues: Franziska Rochat-Moser, la marathonienne de Crissier longtemps blessée, doit se soumettre à deux tests de forme exigés par l'AOS et la FSA, samedi prochain sur 10 000 m à Delémont, et le 3 septembre au semi-marathon de Hambourg. Quant à Peter Philipp et Sabine Fischer (1500 m), qui ont réussi une seule fois la limite, ils espèrent obtenir une dernière chance de la part des deux instances dirigeantes.