Les responsables du Défi suisse, qui participera à la prochaine Coupe de l'America, souhaitent sensibiliser le monde de la voile suisse à leur projet et au match-racing. Dans ce but, ils ont décidé de s'associer à Swiss Sailing. Samedi dernier, lors de l'Assemblée générale de la Fédération suisse de voile, le président sortant Bernhard Stegmeier et son successeur Francis Stockbürger, ainsi que le Néo-Zélandais Russell Coutts, skipper du Défi suisse, ont annoncé le lancement du Swiss Challenge Tour. Une série de six régates, disputées dans cinq clubs du pays, qui donneront l'occasion à de jeunes navigateurs de se mesurer en match-racing à des membres du Défi.

«Certaines épreuves ont été créées pour l'occasion, d'autres existent déjà. A chaque fois, les trois vainqueurs sont invités à disputer une finale de match-racing contre un équipage du Défi suisse, explique Bernard Schopfer, le responsable de la communication. Le but est de créer une proximité afin de ne pas être perçus comme une élite inaccessible.» L'Allemand Jochen Schümann, triple champion olympique et médaillé d'argent à Sydney, barreur du Défi suisse, a développé ce concept de compétition: «L'objectif est de donner aux jeunes navigateurs l'opportunité de bénéficier de notre expérience. Nous profiterons de ces rencontres pour expliquer notre démarche, pour parler de l'histoire et du format de la Coupe de l'America, et pour organiser des séminaires consacrés au match-racing.»

Désireux de soutenir la voile, le Défi suisse distribuera des prix conséquents aux vainqueurs des régates. Ces prix seront alloués au mouvement junior du club vainqueur de chaque épreuve. En cas de victoire du Défi suisse, le prix sera remis à Swiss Sailing, qui en fera également bénéficier les espoirs de la voile nationale. «Le Swiss Challenge Tour représente une formidable opportunité de développer le niveau de la voile dans notre pays», souligne Bernhard Stegmeier.

La première épreuve aura lieu les 12 et 13 mai prochains à la Société nautique de Genève. Date à laquelle le bateau d'entraînement, SUI 59, devrait être mis à l'eau et tirer ses premiers bords sur le Léman. Be hAPpy de FAST 2000, le précédent défi suisse à la Coupe de l'America, est toujours en travaux dans les locaux du Chantier Décision à Vevey.