Au lendemain des médailles d’argent de Mujinga Kambundji et Simon Ehammer en athlétisme, la délégation suisse présente à Munich pour les European Championships a fêté trois nouvelles médailles, dont deux en or, en cyclisme sur route. La Bernoise Marlen Reusser a d’abord conservé son titre de championne d’Europe du contre-la-montre. Juste après, Stefan Bissegger et Stefan Küng ont signé un doublé thurgovien dans l’épreuve masculine.

Lire aussi: En argent, Simon Ehammer et Mujinga Kambundji sont frustrés d'or sur le fil par l'Allemagne

Marlen Reusser, 30 ans, s’est imposée en 30’59''90 devant deux Néerlandaises sur les 24 kilomètres du circuit de Fürstenfeldbruck, près de Munich. Elle a devancé de six secondes la co-favorite néerlandaise Ellen van Dijk et de 28 secondes Riejanne Markus. La deuxième meilleure Suissesse est la triathlète Elena Hartmann, neuvième. La Genevoise Elise Chabbey n’a pas pris part à la course en raison d’un problème familial.

Marlen Reusser a réussi à défendre son titre au terme de semaines difficiles et malgré une panne de radio. Après avoir été retardée par une blessure à la main et par le covid, elle avait fêté fin juillet une très belle victoire d’étape en solo au Tour de France. Deux jours plus tard, la deuxième des Jeux olympiques et des Championnats du monde avait été victime d’une commotion cérébrale lors d’une chute et avait dû se retirer de la course.

Lire aussi: A Munich, l’alchimie retrouvée des jeux sportifs

Elle triomphe donc dès son retour à la compétition et a remercié son entourage pour cela. «Ce succès est le fruit d’un travail d’équipe. J’avais un nouveau team, un nouveau vélo et un nouveau casque. Sans les efforts de ces dernières semaines, cela n’aurait pas pu fonctionner. Nous avons notamment beaucoup travaillé sur l’aérodynamique», a-t-elle souligné au micro de la SSR.

Un doublé de Stefan

La journée n’était pas terminée pour le cyclisme suisse, qui comptait sur Stefan Küng, double champion d’Europe en titre du contre-la-montre. Le Thurgovien a répondu présent et est monté sur le podium, mais il a été devancé d’une demi-seconde par un autre Stefan et un autre Thurgovien, Stefan Bissegger, beaucoup moins attendu et qui signe là l’un des plus beaux succès de sa carrière. Rouleur-pistard qui comptait déjà trois chronos à son palmarès, Bissegger a également relégué le champion du monde italien Filippo Ganna à neuf secondes.

Même si les deux stars de l’équipe Jumbo, le champion olympique de la discipline Primoz Roglic et le Belge Wout van Aert, vainqueur du dernier contre-la-montre du Tour de France, étaient absentes, Bissegger a fait forte impression et mérité son titre. Devancé de trois secondes par Küng au temps intermédiaire après 15,5 kilomètres, il a renversé la situation sur le final pour l’emporter de justesse, avec exactement 54 centièmes d’avance.