Benjamin Raich a remporté son premier succès de l'hiver à l'occasion du second géant de Coupe du monde disputé dans la station slovène de Kranjska Gora. L'Autrichien, 2e jeudi derrière le Suédois Fredrik Nyberg, a devancé de 42 centièmes l'Américain Bode Miller. Didier Cuche a pris un excellent 3e rang, à 1''24 du vainqueur. Le Neuchâtelois décroche son premier podium dans cette discipline, vingt-quatre heures après avoir pris la 4e place du premier géant.

Très déçu la veille – il avait échoué à 5 centièmes du podium, après avoir commis une grosse faute sur le second parcours –, Didier Cuche est cette fois-ci parvenu à ses fins en se hissant sur le podium. «Contrairement à jeudi, je ne me donnais pas la moindre chance de m'imposer, vu l'avance dont bénéficiait Raich après la 1re manche (ndlr: 79 centièmes)», expliquait le Neuchâtelois. Le vice-champion olympique de super-G (Nagano 98) n'a cessé de progresser en géant cette saison, puisqu'il avait obtenu une 17e, une 7e, une 6e puis une 4e place avant son exploit de vendredi. «Je n'ai jamais été aussi en forme. J'espère continuer sur ma lancée, mais je commence à sentir la fatigue», concluait Cuche.

Michael von Grünigen et Didier Defago complètent le bon résultat d'ensemble de l'équipe de Suisse. Le double champion du monde, décevant 18e la veille, a terminé à la 6e place, juste devant le Valaisan. Pas de quoi rassurer le Bernois. «J'ai d'ores et déjà perdu toute chance de m'adjuger le globe de cristal du géant», expliquait «MvG», qui compte 95 points de retard sur le Français Frédéric Covili, alors qu'il ne reste que trois épreuves à disputer.

Didier Defago a réalisé le 2e meilleur temps sur le second parcours, remontant ainsi du 17e au 7e rang. Le Morginois égale son meilleur résultat dans la discipline, qui datait des finales de la Coupe du monde 1999/2000, à Bormio. Un 4e Suisse a terminé parmi les trente premiers, à savoir Tobias Grünenfelder (27e). En revanche, ces deux slaloms géants n'auront pas levé l'hypothèque qui pèse sur les vétérans Steve Locher et Paul Accola, tous deux non qualifiés.