au fil du sport

Didier Cuche refuse un pactole

Petites phrases, grandes victoires et anecdotes en tout genre: ce mercredi 8 février comme chaque jour de la semaine, «Le Temps» pioche dans l’actualité sportive afin d’en extraire quelques pépites

■ Head offrait 1,2 million à Cuche pour un an de plus

Didier Cuche e décliné l’offre de sa marque de skis Head qui, selon le «Blick», lui aurait offert 1,2 million de francs pour qu’il prolonge sa carrière d’une année supplémentaire. Une proposition qui ne lui fait pas changer d’avis: «Je ne cours pas pour l’argent. Je pense qu’il y a des possibilités de faire pas mal de choses pour Head sans forcément continuer à skier», a-t-il commenté. Patron de Head, Johan Eliash s’était pourtant montré convaincant: «Nous avons besoin d’un type comme Didier Cuche et je suis triste depuis qu’il a annoncé sa prochaine retraite», a dit multimillionnaire suédois. «Je voudrais vraiment qu’il gagne une sixième fois à Kitzbühel», a-t-il ajouté. Selon le «Blick», Cuche recevait jusqu’à présent la moitié moins de la part de son sponsor.

■ Emmanuel Mayuka, héros zambien

Un Bernois est devenu le héros national en Zambie: Emmanuel Mayuka, le joueur des Young Boys, a inscrit contre le Ghana le but qui a propulsé son pays en finale de la CAN 2012. Mayuka a marqué à la 78e d’une superbe frappe enroulée qui a ricoché sur le poteau avant d’entrer. Il s’agit de la troisième réussite de l’attaquant bernois dans cette CAN, que son pays n’a jamais gagné. La Zambie a perdu deux finales, en 1974 et 1994.

Le gardien Mweene a été l’autre acteur déterminant pour les hommes de l’entraîneur français Hervé Renard. Il a réalisé plusieurs arrêts de classe, stoppant notamment un penalty tiré par Asamoah Gyan dès la 8e.

■ Le mari de Jeannie Longo arrêté pour trafic de produits dopants

Patrice Ciprelli, le mari et entraîneur de la championne française Jeannie Longo, a été placé en garde à vue à Grenoble. En compagnie d’un ami, il a été interpellé dans le cadre d’une enquête sur des soupçons de dopage. Les deux hommes ont été arrêtés pour «contrebande de marchandises dangereuses pour la santé» et «infraction aux règlements sur le commerce de substances vénéneuses», a indiqué le parquet. Ils sont également entendus sur des faits d’«importation de substances ou de procédés interdits aux fins d’usage par un sportif sans justification médicale». Selon des sources proches de l’enquête, l’ami de M. Ciprelli placé en garde à vue est Michel Lucatelli, directeur de l’équipe de France de skicross.

■ Swann Oberson a trouvé ses sponsors

Le cri du cœur de Swann Oberson a été entendu. La Genevoise, très déçue dans un premier temps de ne pas avoir trouvé d’appuis financiers malgré son titre mondial sur 5 km en eau libre, a fini par dénicher cinq sponsors qui lui permettront de se préparer sereinement pour les JO de Londres l’été prochain, où elle visera le podium.

■ Arantxa Sanchez règle ses comptes par écrit

L’ancienne joueuse de tennis Arantxa Sanchez Vicario règle ses comptes avec sa famille. Elle accuse notamment ses parents, qui de leur côté démentent, de l’avoir «laissée sans rien», dans un livre qui vient de paraître en Espagne. «Je suis endettée auprès du Ministère des finances et mes biens sont nettement inférieurs à ceux de mon frère Javier, qui a pourtant gagné beaucoup moins (de tournois) que moi tout au long de sa carrière. Dois-je accepter cet abus et me taire? Je ne vais pas le faire», ajoute-t-elle.

L’ex-joueuse de tennis, qui dans sa carrière a remporté quatre tournois du Grand Chelem (dont trois fois Roland-Garros), calcule dans son livre que ses victoires devraient lui avoir rapporté quelque 12 millions d’euros, auxquels s’ajouteraient des contrats de sponsoring qui auraient dû la laisser en possession d’environ 45 millions d’euros.

■ Novak Djokovic boude la Coupe Davis

Le No1 du tennis mondial, Novak Djokovic, a indiqué mercredi ne pas être certain de pouvoir défendre cette année les couleurs de la Serbie en Coupe Davis, en raison d’un «agenda surchargé», a rapporté l’agence Beta. Djokovic a déjà déclaré forfait pour le premier tour du groupe mondial que son équipe disputera contre la Suède, du 10 au 12 février à Nis (sud de la Serbie), afin de se reposer pour la suite de la saison. «Je suis navré de ne pas pouvoir jouer contre la Suèd. Je ne peux pas promettre à l’avance que je vais participer à cette compétition cette année», a dit le récent vainqueur de l’Open d’Australie.

■ Harry Redknapp n’a pas commis d’évasion fiscale

Le manager de Tottenham Harry Redknapp (64 ans), accusé d’évasion fiscale, a été innocenté à l’issue d’un procès de près de trois semaines devant un tribunal de Londres. Redknapp fait partie des favoris à la succession de Fabio Capello à la tête de l’équipe d’Angleterre. Les faits présumés remontaient à l’époque où Redknapp entraînait le club de Portsmouth (2002-2004 et 2005-2008), dont l’ancien président Milan Mandaric comparaissait en même temps que lui. Ce dernier a également été acquitté par le tribunal.

■ Le Super Bowl sur Internet, ça marche!

Plus de 2 millions de personnes ont vu la victoire des Giants de New York contre les Patriotes de la Nouvelle-Angleterre (21-17) sur internet, lors de la 46e édition du Super Bowl dimanche. La diffusion en ligne sur le site de la chaîne américaine NBC et sur celui de la Ligue de football américain (NFL) a attiré 2,1 millions de spectateurs, faisant de cette finale «l’événement sportif le plus regardé en ligne de tous les temps», selon un communiqué de NBC.

Le Super Bowl, la grande finale de la Ligue de football américain, a par ailleurs été suivie à la télévision américaine par 111,3 millions de téléspectateurs, ce qui constitue un record d’audience, selon l’Institut Nielsen.

■ Volero Zurich laminé en Azerbaïdjan

Le parcours de Volero Zurich en Ligue des champions s’est arrêté en 8e de finale. Battues 1-3 à l’aller par le Azerrail Bakou, les championnes de Suisse ont été dominées 3-0 (25-17 25-18 25-14) au match retour en Azerbaïdjan. Les Zurichoises se sont inclinées en 71 minutes seulement. Elles n’ont véritablement menacé le club azéri qu’au début du troisième set, alors qu’il n’y avait que 5-4. Mais en un coup d’accélérateur, les joueuses de l’Est ont fait passer le score à 15-5.

Publicité