L’idylle entre Didier Cuche et Kitzbühel se poursuit. Pour la troisième fois de sa carrière, le Neuchâtelois s’est imposé dans la Mecque du ski alpin en enlevant le super-G, devant deux Autrichiens, Michael Walchhofer et Georg Streiberger.

C’est à Kitzbühel, il y a 12 ans, que Cuche était monté sur son premier podium en Coupe du monde en remportant la descente sprint. Et c’est aussi dans la station tyrolienne qu’il avait signé sa plus belle victoire sur le Circuit en 2008, quand il avait épinglé la «vraie» Streif à son palmarès.

En revanche, Cuche n’avait jamais gagné le super-G de Kitzbühel. D’ailleurs, depuis que cette discipline est au programme dans la station autrichienne (11e édition), aucun Suisse n’avait encore triomphé. A 35 ans et normalement à une année de sa retraite sportive, Cuche compte désormais 12 victoires à son palmarès, dont trois cet hiver (Lake Louise et Sölden) et quatre en super-G.

Derrière leur leader neuchâtelois, le Glaronais Tobias Grünenfelder a pris une belle sixième place pour le camp helvétique. Déceptions en revanche pour Didier Défago et Carlo Janka, tous deux classés hors du top 10.