Troisième à l’issue du premier parcours, le Grison Calro Janka avait toutes les cartes en mains avant de prendre le départ de la deuxième manche du slalom géant de Kranjska Gora. Il manquait cependant totalement son affaire, ne réalisant que le 23e «chrono» en finale. Le champion du monde en titre de la spécialité accuse un retard insurmontable de 111 points sur le leader de la discipline, Ted Ligety (3e samedi), alors qu’il reste un seul géant au menu de l’hiver. A 70 points de Raich au général

Carlo Janka a en outre perdu 8 points sur son grand rival dans la lutte pour le grand Globe, Benjamin Raich, 6e samedi. «Iceman» se retrouve désormais à 70 longueurs de l’expérimenté autrichien, qui aura l’occasion de creuser un peu plus l’écart à l’occasion du slalom prévu dimanche dans la station slovène.

Aucun Suisse n’est parvenu à valider son ticket olympique dans la discipline. Sandro Viletta devait pour cela signer son deuxième «top 15» de l’hiver, mais il se classait 19e, juste devant Marc Berthod. Didier Défago, qui se trouvait dans la même situation que le Grison avant cette épreuve, avait connu l’élimination dès la première manche. Le Morginois n’espère pas un traitement de faveur concernant le géant olympique: il affirmait avoir disputé sa dernière course de la saison dans une discipline où la Suisse sera représentée par Janka, Berthod et Didier Cuche à Vancouver. La 2e de Hirscher

Marcel Hirscher a frappé fort sur la piste Podkoren, où il a mis un terme à la série de trois victoires de Ligety dans la discipline. Cinquième le matin, le prodige autrichien de 20 ans se faisait l’auteur d’une deuxième manche de toute beauté. Il devançait de 0’’45 son dauphin Kjetil Jansrud, leader à l’issue du premier parcours, pour s’offrir un deuxième succès en Coupe du monde après celui fêté en décembre lors du géant de Val d’Isère.