Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Timea Bacsinszky s’est inclinée dimanche contre la Russe Anastasia Pavlyuchenkova.
© PETER KLAUNZER

Tennis

Djokovic et Bacsinszky battus

Après la défaite surprise du Serbe contre Sam Querrey samedi, la Vaudoise est passée à la trappe dimanche

Quart-de-finaliste de Wimbledon l’année dernière, Timea Bacsinszky n’ira pas au-delà du troisième tour du tournoi londonien cette année. La onzième joueuse mondiale s’est inclinée dimanche contre la Russe Anastasia Pavlyuchenkova (23e) en deux sets (6-3, 6-2). Au lendemain de sa victoire contre la Roumaine Monica Niculescu, la Vaudoise a rencontré une adversaire au profil très différent, qui mettait beaucoup plus de poids dans la balle et qui est restée très déterminée tout au long des 78 minutes qu’a duré le match.

Séisme à Londres

Si la défaite de la Suissesse contre une Russe moins bien classée qu’elle à la WTA représente une petite surprise, elle n’est qu’une imperceptible secousse comparée au séisme qui a fait trembler le gazon londonien la veille. Double tenant du titre chez les hommes, le Serbe Novak Djokovic s’est incliné en deux jours et quatre sets, 6-7 (6/8) 1-6 6-3 6-7 (5/7), contre l’Américain Sam Querrey au troisième tour. Le numéro 1 mondial, qui n’était «pas à 100%», sans préciser ce qui n’allait pas, ne réalisera donc pas le Grand Chelem calendaire, exploit qui consiste à remporter les quatre tournois majeurs du calendrier la même année. Il avait déjà gagné l’Open d’Australie et Roland-Garros, à la suite de Wimbledon et de l’US Open en 2015.

Il n’avait plus été éliminé aussi vite dans un tournoi du Grand Chelem depuis les Internationaux de France 2009. «Les conditions étaient les mêmes pour nous deux, a souligné Djokovic, bon perdant. Sam a formidablement bien joué. Il a surtout très bien servi (31 aces) et a gagné des points facilement grâce à cela.»

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sport

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Les athlètes suisses reviennent des European Championships de Glasgow/Berlin, qui réunissaient les épreuves de sept fédérations, avec dix-neuf médailles. Retour en images sur les cinq performances les plus marquantes

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Switzerland's Lea Sprunger reacts after winning the women's 400m Hurdles final race during the European Athletics Championships at the Olympic stadium in Berlin on August 10, 2018. / AFP PHOTO / John MACDOUGALL
© JOHN MACDOUGALL