Il n’est pas sûr que le documentaire sur Pelé, disponible sur Netflix depuis ce mardi 23 février, règle la question de savoir s’il a réellement ou non marqué plus de «vrais» buts que Messi ou Cristiano Ronaldo. Il instruira en revanche ceux des jeunes générations persuadés que le football de ces temps reculés se jouait sans la règle du hors-jeu (introduite dès la fin du XIXe siècle).

Dans ce film de Kevin MacDonald (Oscar du meilleur documentaire en 2000 pour Un Jour en septembre), construit autour de la période 1958-1970, Pelé apparaît vieux (il a eu 80 ans en octobre) et affaibli. Il évoque ses doutes, ses échecs, ses regrets. Sa fortune, sa légende et sa vie sont faites; il n’y a pas d’enjeu. Ce n’est pas le cas dans d’autres documentaires récents sur des sportifs en activité ou jeunes retraités.