Les faits sont têtus mais les a priori plus encore. Bien que Marc-Andrea Hüsler, 61e mondial, soit d’assez loin le numéro un helvétique, bien qu’il ait remporté en septembre au tournoi ATP 250 de Sofia le premier titre d’un joueur suisse depuis Roger Federer en 2019 à Bâle, c’est toujours Dominic Stricker, le numéro deux national et 128e mondial, qui apparaît comme le plus sûr espoir du tennis suisse à moyen terme.