Après le roi, le petit prince. Roger Federer éliminé du Geneva Open, l’attention s’est aussitôt reportée sur Dominic Stricker, préfigurant peut-être ce qui se passera lorsque Federer rangera définitivement sa raquette. C’est sans doute prématuré, dans un cas comme dans l’autre. Mais au moins il se passe quelque chose d’intéressant au Geneva Open. Et puis, le Bernois gagne. Après Marin Cilic mardi, le dernier Suisse en lice a sorti Marton Fucsovics au deuxième tour, avec la même autorité (7-5 6-4). Il affrontera l’Espagnol Pablo Andujar, le vainqueur de Federer, jeudi en quart de finale.