A un journaliste qui imaginait un peu hâtivement que New York allait enfin vivre (dimanche en finale) son premier Federer-Nadal, Stan Wawrinka avait répliqué sèchement en demandant si, puisque tout était déjà écrit, les autres joueurs pouvaient déjà rentrer à la maison. Le Vaudois pensait à ses chances de déjouer les pronostics, pas forcément à celles de Daniil Medvedev, son vainqueur en quart de finale, ni surtout à celles de Grigor Dimitrov, qui a causé la sensation cette nuit à Flushing Meadows en éliminant Roger Federer de l'US Open (3-6 6-4 3-6 6-4 6-2).

Lundi 2 septembre 2019:Bencic rejoint Federer et Wawrinka en quarts de finale