La dernière étape du Tour de France s’est conclue cette année plus tardivement que d’habitude (21 heures passées) mais sans plus de surprise ni de suspense. Grâce à ses exploits dans les Alpes les jours précédents, Egan Bernal avait course gagnée avant de s’élancer dimanche de Rambouillet vers les Champs-Elysées pour 128 kilomètres de parade.

Lire aussi: Dans le peloton du Tour de France, le burn-out guette