Il y avait assez peu de chance que le simple dames puisse éclipser la quête de Novak Djokovic, surtout en l’absence de Serena Williams. Et pourtant, cet US Open restera aussi comme celui d’Emma Raducanu, autrice de l’une des ascensions les plus phénoménales de l’histoire du tennis.