Hommage

Eric Dunning, l’homme qui étudia les hooligans

Décédé le 10 février, ce sociologue anglais fut l’un des premiers à porter un regard universitaire sur les supporters de football

La ville de Leicester a donné au football anglais ses deux plus brillants gardiens (Gordon Banks et Peter Shilton), son meilleur buteur-présentateur, Gary Lineker, et le champion le plus improbable de l’histoire de la Premier League. On lui doit également le moins connu mais tout aussi inspirant Sir Norman Chester Center for Football Research, que l’on pourrait décrire comme le plus formidable centre de formation de sociologues travaillant sur le football. Leur maître, Eric Dunning, lui-même ancien élève de Norbert Elias, vient de mourir, le 10 février, à l’âge de 82 ans.

Le phénomène du hooliganisme en Angleterre dans les années 1970 et 1980 donna une audience internationale aux travaux d’Eric Dunning. Plusieurs de ses ouvrages, dont Barbarians, Gentlemen and Players: A Sociological Study of the Development of Rugby Football (1979, avec Kenneth Sheard), The Roots of Football Hooliganism (1988), Hooligans Abroad (1989) et surtout Quest for Excitment. Sport and Leisure in the Civilizing Process en 1986 avec Norbert Elias (traduit en français en 1994 sous le titre: Sport et civilisation, la violence maîtrisée), sont aujourd’hui considérés comme des classiques.