Ne croyez pas un instant que les joueurs du Paris-Saint-Germain aient peur du coronavirus. Oui, certes, à cause de l’épidémie, ce match de Ligue des champions va se jouer à huis clos, devant des tribunes vides. Cela donnera une drôle d’ambiance, pas très loin d’un match de juniors, finalement. On entendra les cris des joueurs, les éructations des entraîneurs, le sifflet de l’arbitre, le son mat du ballon. Pour Erling Braut Håland, 19 ans, les années juniors c’était à peine hier. Car ce qui leur flanque vraiment la trouille, aux vedettes du PSG, et sans doute aussi aux financiers qataris du club, c’est lui: Håland, à prononcer comme François.

Lire aussi: Erling Braut Håland, clauses combat