Le président de l’UEFA, Michel Platini, a réaffirmé que l’Euro 2012 se tiendrait «comme promis» en Pologne et en Ukraine, malgré «les nombreuses difficultés» rencontrées, jeudi lors d’une intervention au congrès de l’instance européenne à Tel-Aviv.

«Oui, l’Euro 2012 aura bien lieu comme décidé et comme promis en Pologne et en Ukraine», a déclaré le Français devant les responsables des 53 fédérations de l’UEFA. Ces deux pays recevront l’Europe du football en juin 2012».

L’ancien meneur de l’équipe des Bleus, qui a souligné «l’élan et l’enthousiasme» des Polonais et des Ukrainiens, n’a toutefois pas caché «les nombreuses difficultés» rencontrées.

«Nous avons constamment dû nous adapter et adapter nos moyens pour avancer face à ce défi majeur. Qui plus est, la crise est passée par là et a frappé extrêmement durement un de ces deux pays», l’Ukraine, a indiqué le patron de l’UEFA.

«Bien sûr les conditions ne seront peut-être pas exactement les mêmes que celles que nous avons connues lors des deux éditions précédentes» au Portugal (2004), en Suisse et en Autriche (2008), a-t-il prévenu avant de s’adresser aux responsables des Fédérations concernées.

«M. Surkis (président de la fédération ukrainienne), M. Lato (président de la fédération polonaise), il faut impérativement réussir à garder le cap dans cette dernière ligne droite! Je crois en vous, nous croyons en vous. Alors ne faiblissez pas et redoublez d’efforts. Ce n’est pas encore gagné!», a-t-il lancé.

L’Ukraine, touchée de plein fouet par la crise économique mondiale et qui a connu des soubresauts politiques, fait figure de maillon faible de la double organisation de l’Euro 2012. Le pays a connu une récession de 15% en 2009 et a vu sa devise, la hryvnia, perdre 60% de sa valeur depuis 2008.