Quel final! La première des deux étapes pyrénéennes du Tour de France s’annonçait spectaculaire et elle l’a été. C’est au sprint, au terme d’une montée interminable, que tout s’est joué. Troisième de l’étape, Fabio Aru (Astana) a profité de la contre-performance de Chris Froome pour endosser le maillot jaune. Le classement général du Tour est complètement relancé, l’Italien devance désormais le Britannique de 6 secondes. Le leader de SKY a craqué dans les derniers hectomètres, il a fini à 22 secondes du vainqueur de l’étape, Romain Bardet.

Costaud face à ses rivaux

Le Français de 26 ans est le héros du jour, il a pris sa revanche sur l’étape de montagne de dimanche: «Je suis content, parce que j’étais déçu de rater la victoire à Chambéry», a-t-il déclaré au micro de France 2. Romain Bardet (Ag2r La Mondiale) signe ainsi son troisième succès d’étape sur les routes du Tour de France et son premier dans cette édition. Il a parfaitement géré sa montée et a devancé en costaud tous ses rivaux.

L’issue de cette étape nourrira les espoirs des adversaires de Christopher Froome pour la suite de ce Tour de France: jamais le Britannique n'avait perdu le maillot jaune lorsqu'il le portait aux abords des massifs montagneux. Une situation inédite qui rendra les neuf étapes restantes plus passionnantes que jamais.