Les directeurs cantonaux de justice et police ont pris cette décision vendredi. Les cantons préconisent la création d’une carte de supporter (»Fancard») pour aller voir un match de ligue A, afin de faciliter l’identification des fauteurs de troubles lors des rencontres sportives.

Réunie à Hergiswil (NW), la Conférence des directeurs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP) a dévoilé ses recommandations. Elle ne cache pas son espoir de les voir adoptées par de nombreux cantons.

Outre l’identification des supporters, le dispositif proposé par la CCDJP englobe les clubs invités, les cantons où se déroulent les rencontres, ainsi que les stades. Lors des déplacements, les clubs invités devraient venir avec des «accompagnateurs de sécurité». Pour 100 supporters, la CCDJP exige un minimum de deux accompagnateurs.

Quant au canton où se déroule la rencontre, il devrait mettre à disposition au moins trois policiers connaissant bien le milieu sportif, et ce pour chaque match. Les mêmes personnes doivent assurer cette tâche au fil des matches, insiste la CCDJP.

Les stades sont également davantage responsabilisés: ils devraient faire approuver par les autorités compétentes un concept de sécurité.