Dans sa petite villa de Robilante, petit bourg du Piémont, Elisa Rigaudo n'a pas réservé une place en vue à sa médaille de bronze. Elle la conserve dans un simple tiroir. L'autre jour, l'ancienne spécialiste italienne de marche athlétique l'a même fait tomber par terre sans s'en émouvoir. A ses yeux, ce n'est qu'une pâle copie des récompenses distribuées lors des Championnats du monde de Daegu en 2011.