Sept millions de francs: tel est le jackpot que le FC Bâle peut rafler ce mercredi soir s'il se qualifie pour le tour final de la Ligue des champions. Battus 3-1 par le Celtic à Glasgow il y a deux semaines, les champions de Suisses seront confrontés à une tâche ardue lors du match retour de ce troisième tour qualificatif. «Nous pouvons écrire l'une des plus belles pages de l'histoire du club. Je suis convaincu que la qualification est à notre portée», martèle, depuis plusieurs jours, Christian Gross. La physionomie du match aller offre, il est vrai, des raisons d'espérer à l'entraîneur rhénan. A défaut d'obtenir un résultat positif, les Bâlois ont quitté la pelouse du Celtic Park avec une certitude: leur maîtrise technique fut supérieure à celle des Ecossais. L'entraîneur n'a malheureusement pas préparé cette rencontre dans les meilleures conditions. Avec deux défaites en championnat contre Lucerne et Thoune et le départ envisagé des frères Yakin, le club nage à nouveau dans des eaux troubles.