Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Le FC Bienne n’ira pas au bout de la saison de Challenge League.
© PETER KLAUNZER

Football

Le FC Bienne en Challenge League, c’est fini

Menacé de faillite, le club seelandais est d’ores et déjà condamné à la relégation: sa licence lui a été retirée mercredi avec effet immédiat. Lausanne se rapproche de la promotion, Le Mont du maintien

La saison du FC Bienne est terminée. La Commission de discipline de la Swiss Football League a retiré mercredi avec effet immédiat la licence du club seelandais, qui ne peut donc plus participer au championnat de Challenge League. Un recours est possible mais ne comporterait pas d’effet suspensif. Le club «examine la décision» et «informera des prochaines mesures qui seront prises», a-t-il réagi sur son compte Twitter.

Le FC Bienne avait déjà écopé de huit points de sanction et de plusieurs amendes cette saison, parce qu’il avait manqué au devoir d’information prévu par les règlements des licences: un club dont la situation s’aggrave en cours de saison «au point de mettre en péril son existence ou en danger l’équité sportive de la compétition» doit normalement tenir la Swiss Football League au courant, ce qui n’a pas été fait.

Aux problèmes financiers du FC Bienne (les dettes s’accumulent, les salaires ne sont plus versés depuis des mois) est venue s’ajouter une crise humaine ces derniers jours. Il y a une semaine, l’entraîneur et directeur sportif Zlatko Petricevic a donné un coup de poing au soigneur du club en plein match. Dans la foulée, les joueurs de l’équipe ont annoncé qu’ils ne joueraient plus pour le club seelandais. Dimanche, le match prévu contre Lausanne a été annulé.

Accalmie de courte durée

Mardi, le club jouait sa survie devant le Tribunal civil du Jura bernois-Seeland. Le président Carlo Häfeli a alors assuré l’arrivée imminente de nouveaux soutiens financiers. D’abord l’homme d’affaires régional Martin von Burg pour régler les affaires courantes (salaires, charges sociales); puis le mystérieux investisseur William Kuzma, basé aux Etats-Unis, qui serait prêt à mettre dix millions de dollars pour reprendre le club. Sur la base de ces annonces, le juge a accordé un ajournement de deux mois de la faillite qui menace le FC Bienne.

L’accalmie aura été de courte durée. En le privant de sa licence de jeu, la Commission de discipline de la Swiss Football League condamne le club seelandais non pas à la faillite, mais au moins à la relégation. Tous ses résultats depuis le début de la deuxième phase du championnat (soit depuis la 19e journée) sont annulés. Le FC Bienne passe au dernier rang du classement avec les seize points récoltés durant l’automne.

Cela profite au FC Le Mont, qui cède sa lanterne rouge et n’aura plus rien à craindre pour autant qu’il obtienne sa licence de jeu (elle lui a été refusée en première instance). Cette redistribution des cartes rapproche également le Lausanne-Sport de la Super League. Les Vaudois comptent désormais dix points d’avance sur Wil et il leur reste sept matches à jouer, contre cinq seulement pour les Saint-Gallois. En clair, si le LS gagne ce jeudi soir à Schaffhouse et dimanche contre Chiasso, il ne pourra plus être rejoint.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sport

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Les athlètes suisses reviennent des European Championships de Glasgow/Berlin, qui réunissaient les épreuves de sept fédérations, avec dix-neuf médailles. Retour en images sur les cinq performances les plus marquantes

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Switzerland's Lea Sprunger reacts after winning the women's 400m Hurdles final race during the European Athletics Championships at the Olympic stadium in Berlin on August 10, 2018. / AFP PHOTO / John MACDOUGALL
© JOHN MACDOUGALL